Antenne principale 20 & 22 février 2018 – Sainte Jacinthe et la Chaire de Saint Pierre

Créer un compte

Un email va vous être envoyé pour confirmation

Mot de passe oublié ?

Après validation, un lien permettant de générer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par email

Créer un compte

Un email va vous être envoyé pour confirmation

Mot de passe oublié ?

Après validation, un lien permettant de générer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par email

20 & 22 février 2018 – Sainte Jacinthe et la Chaire de Saint Pierre

Sainte Jacinthe (Hyacinthe) Marto – 20 février

Née le 11 mars 1910 à Aljustrel-Fátima, de caractère joyeux et insouciante, elle aime à danser, ce qu’elle fait avec grâce, et jusque dans la prison de Vila Nova de Ourém ! Très marquée par la vision de l’enfer, elle s’attache spécialement à prier et à se sacrifier pour la conversion des pécheurs.

Le 13 octobre 1917, un ecclésiastique lui demande de prier pour le Saint Père. Elle lui demande qui est ‘le Saint Père’, et dès lors, à chaque prière ou sacrifice, elle ajoute « … et pour le Saint Père ». Après chaque chapelet, elle ajoute trois Ave pour lui. Elle aurait tant aimé le voir ! « Beaucoup de personnes viennent ici, dit-elle, mais jamais le Saint Père ». Deux fois elle aura une vision du pape Benoît XV, priant et souffrant.

« J’aime tellement le Cœur Immaculé de Marie. C’est le Cœur de notre petite maman du Ciel ! » Et elle chante sur des airs à elle : « Doux cœur de Marie, soyez mon salut ! Cœur Immaculé de Marie, convertissez les pécheurs, sauvez les âmes de l’enfer ».

Devant partir à l’hôpital, elle fait ses dernières recommandations à Lucie, inspirées des messages de la Vierge, et elle annonce qu’elle ira dans deux hôpitaux, non pas pour guérir mais « pour souffrir davantage » et qu’elle mourra « toute seule ». Elle reçoit plusieurs visites de la Sainte Vierge et meurt de la grippe espagnole le 20 février 1920 à Lisbonne.

Émission spéciale

  • À 4h (rediffusée à 16h) : Émission spéciale : la fin de la vie de sainte Jacinthe présentée par Didier sur un texte de Jean-Pierre.

La Chaire de Saint Pierre – 22 février

Cette fête désigne la charge apostolique de l’Apôtre et sa mission dans l’Église. Ainsi le Pape, successeur de saint Pierre est appelé à présider à la charité dans l’ensemble des Églises

La fête de la Chaire de Saint Pierre était à l’origine célébrée le 18 janvier en Gaule et le 22 février à Rome même. En 1558, le Pape Paul IV introduisit la fête du 18 janvier à Rome qui devint fête de la Chaire de Saint Pierre à Rome tandis que la fête du 22 février pris le titre de Chaire de Saint Pierre à Antioche. La liturgie de Vatican II a regroupé ces deux dates.

Émissions spéciales

  • À 05h (rediffusée à 10h et 19h30) Mgr Pierre Debergé, bibliste, ancien recteur de l’Institut catholique de Toulouse de 2004 à 2013 et actuellement directeur du Centre universitaire Guilhem de Gellone à Montpellier, développe les sources scripturaires qui fondent cette fête de la chaire de saint Pierre.
  • À 9h30 (rediffusée à 13h et 23h) Anita nous fait découvrir le lien qui unit cette fête de la Chaire de saint Pierre et la commémoraison du 22 février 1931 où le Seigneur a demandé à sainte Faustine de peindre le tableau le représentant.
  • À 16h le père Jacques Philippe, prêtre de la Communauté des Béatitudes, présente les trois conversions de l’Apôtre Pierre.

( Radio Espérance ne vit que des dons de ses auditeurs )

Souhaitez-vous faire un don complémentaire ?

Votre don est déductible de l'impôt sur le revenu (à hauteur de 66% de vos revenus imposables).